Langue

de fr
Header

Protection des mineurs

Au sein de la CCDJP, c'est principalement la Prévention Suisse de la Criminalité (PSC) qui s'occupe du dossier de la protection de la jeunesse. Ce sont les phénomènes liés à la popularisation des ordinateurs et des smartphones parmi les enfants et les adolescents qui se trouvent au cœur des préoccupations. L’utilisation de ces instruments, spécialement sous forme de forums de discussion ou de réseaux sociaux, a donné naissance à de nouveaux types de délits comme le grooming, le sexting ou le cyber-harcèlement.

Parce que des pédophiles abusent des nouvelles formes de communication pour entrer en contact avec des mineurs, le Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet (SCOCI), hébergé par fedpol, surveille l'internet à la demande des cantons et en coordination avec les unités spécialisées des corps de police cantonaux pour y détecter des contacts illicites avec des enfants et des adolescents d’une part, des contenus à caractère pédopornographique d’autre part. Les résultats de ces investigations sont ensuite transmis aux autorités de poursuite pénale compétentes.

Dans le domaine de la protection de la jeunesse dans les médias, la CCDJP participe à un programme de l'Office fédéral des assurances sociales. De concert avec les partenaires engagés dans le cadre de ce programme, la Confédération aspire à ce que tous les enfants et adolescents domiciliés en Suisse de même que leurs parents, le corps enseignant et les autres éducateurs soient en mesure de gérer avec compétence les opportunités qu’offrent les médias audiovisuels, électroniques et interactifs et d’en maîtriser les dangers.

La CCDJP a en outre participé à la fondation, au 1er janvier 2013, de la Commission nationale du film et de la protection des mineurs, de concert avec la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique et les associations faîtières ProCinéma et l'Association suisse du vidéogramme ASV. La Commission ainsi créée a pour mission de fixer des limites d'âge pour l'achat et la vision de médias audiovisuels et de films de cinéma dans toute la Suisse.